improvisation jazz au violon, swing et placement rythmique

6 astuces pour réussir à jouer vite

6 astuces pour réussir à jouer vite

 

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de la vitesse de jeu dans l’improvisation au violon. En effet, on me demande souvent comment jouer rapidement et si il y a des techniques particulières pour y parvenir… Je ne pourrai pas vous donner de recette miracle pour jouer vite, car c’est vraiment quelque chose qui vient avec le temps et la pratique. Le phrasé que vous maîtriserez plus lentement deviendra petit à petit votre base de phrasé rapide. Quand on veut jouer vite, il faut chercher à simplifier… les choses que vous arrivez à jouer lentement seront donc plus simple à jouer rapidement.

Néanmoins, il existe quand-même quelques trucs que l’on peut travailler afin de tendre à percer ce mystère qu’est à nos yeux la capacité de jouer vite…

Voici donc les six astuces pour pouvoir jouer plus vite:

 

– Première astuce: utiliser peu d’archet

C’est probablement la chose la plus importante si on veut arriver à jouer vite. C’est très logique: plus le coup d’archet est long, plus le mouvement de votre bras est large, plus il faut de temps pour le réaliser. Il faudra donc peu d’archet pour effectuer un petit mouvement qui soit le plus rapide possible. L’idéal est d’utiliser moins de bras et plus de doigts et de poignet.

 

– Deuxième astuce: ne pas chercher à avoir beaucoup de son.

En tant que violonistes, nous sommes habitués à vouloir rechercher le volume sonore car l’on veut jouer vite et fort:  cela est possible, mais si l’on veut garder du swing dans le son, cela devient très compliqué… Je pense qu’il faut accepter de jouer avec moins de son si on veut parvenir à jouer très rapidement du swing. Je sais que pour beaucoup d’entre vous c’est peut-être problématique.. Mais dans la logique de la première astuce, plus de vitesse = moins d’archet = moins de mouvement = moins de son…  Si c’est une démarche que vous n’avez pas envie de faire car vous avez envie de garder un gros son de violon, c’est faisable: il va vous falloir jouer toutes les notes en legato ou en détaché, ce qui est possible, mais vous verrez que vous perdrez du swing et de la finesse. Écoutez Stéphane Grappelli, et constatez par vous-même: son swing est léger. C’est mon avis personnel, mais je pense que beaucoup de violonistes qui tentent de l’imiter veulent à tout prix garder un gros son, et du coup j’entends souvent dans leur jeu une lourdeur que je n’entends pas dans le jeu de Stéphane…

 

– Troisième astuce: jouer lentement et accélérer peu à peu.

Dans votre formation classique ou autre, on a déjà dû vous dire que pour pouvoir jouer vite un morceau ou un trait, il faut d’abord travailler lentement. C’est la même chose avec l’improvisation! Travaillez le swing lentement, et peu à peu accélérez le tempo. Par exemple, vous pouvez travailler un standard avec un métronome à 100 à la noire, et petit à petit l’accélérer jusqu’à 200! Le jour où vous arriverez jusqu’à 300 à la noire, vous n’aurez plus de souci de vitesse!

 

– Quatrième astuce: jouer des notes répétées

Comme je l’ai écrit au début de l’article, pour jouer rapidement, il faut essayer de simplifier les phrases. Vous avez tout à fait le droit de répéter les notes et n’êtes pas obligé d’en changer à chaque coup d’archet, ce qui complique beaucoup la donne! C’est très important car cela va vous permettre d’être vraiment plus à l’aise sur un morceau rapide.

 

– Cinquième astuce: relever un solo rapide

Relever un chorus très rapide permet de s’habituer à jouer vite dans un contexte de jazz, avec un phrasé jazz.
Néanmoins, il va falloir le travailler d’abord lentement, puis accélérer peu à peu jusqu’à obtenir le tempo du soliste et être capable de jouer en même temps que lui et à la même vitesse.
Vous pouvez utiliser le programme Transcribe pour ralentir le solo et peu à peu l’amener au niveau de vitesse originale. Vous trouverez plus d’informations sur le relevé de solo dans mon article « LE RELEVÉ DE SOLO EN 5 QUESTIONS-RÉPONSES »

 

– Sixième astuce: doubler sur un tempo lent.

Il s’agit de jouer des doubles croches sur un standard au tempo médium, ou même une balade, ce qu’on appelle doubler.
Par exemple, si vous improvisez sur un swing avec un métronome à 100 à la noire, vous commencez à jouer des croches tranquillement, puis à certains moments vous essayez d’introduire des doubles croches. A ce moment-là, c’est comme si vous étiez à 200 à la noire, sauf que votre feeling sera plus lent, et que vous êtes moins stressé! Cela permet de garder son calme à l’intérieur tout en jouant vite beaucoup plus facilement. En effet lorsque vous jouez un morceau très rapide, l’accompagnement est très rapide également, et cela peut engendrer plus de stress que si l’accompagnement est deux fois plus lent, bien que vous jouiez à la même vitesse!

 

J’espère que ce petit cours de violon jazz vous a plu, et vous pourrez le mettre à profit ! En attendant, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

 

Ci-dessous, vous trouverez un PDF à télécharger avec un petit résumé point par point de l’article. Ainsi, vous serez également mis au courant des dernières nouveautés du site !

À très vite pour de nouveaux articles et de nouvelles vidéos !

 

Si vous voulez en savoir plus sur la musique que je joue actuellement, rendez-vous sur mon site www.evaslongo.com

Vous pouvez également me suivre sur Facebook et liker ma page https://www.facebook.com/slongoeva

 

 

2 réflexions au sujet de « 6 astuces pour réussir à jouer vite »

  1. Merci pour tout ces bons conseils ! Je tenterai la quatrième astuce, j’ai souvent tendance à vouloir compliquer les choses et changer de note à chaque coup d’archet 😉

Laisser un commentaire