Cours de violon jazz pour improviser

EXERCICE: JOUER LES NOTES DES ARPEGES – Vidéo 5/6 Etude du standard « I can’t give you anything but love »

Voici la nouvelle vidéo de la semaine avec un exercice qui illustre complètement mon article « COMMENT ABORDER UNE GRILLE D’ACCORDS ».

Je vous invite donc à le relire et travailler les arpèges avec par exemple « I can’t give you anything but love », comme sur cette vidéo. Il est évident que ces exercices s’appliquent à l’étude de n’importe quel standard! Donc si vous êtes en train de travailler un autre morceau, vous pouvez appliquer exactement le même principe dans votre étude de ce thème!

Travaillez la marche à suivre en 4 étapes de l’article , qui va vous permettre d’aller plus loin en direction de cet objectif : pouvoir jouer les arpèges sur chaque accord, et dans tous les sens.

Plus bas dans cet article, je vais vous expliquer un peu plus en détail comment jouer les arpèges dans tous les sens en 2 étapes, ainsi que 3 bonnes raisons d’étudier ces arpèges, au cas où vous seriez découragé! Une fois seulement que vous aurez travaillé la marche à suivre de l’autre article, penchez-vous sur celui-ci, afin d’aller encore un peu plus loin!

Voici donc un exercice d’arpèges en vidéo:

 

 

 

2 étapes pour être capable de jouer les arpèges dans tous les sens

 

  • s’entraîner à jouer les arpèges en montant et en descendant,

  • commencer l’arpège par la tierce, la quinte ou la septième

 

Par exemple, sur I can’t give you, sur le premier accord GMaj7, vous pouvez jouer l’arpège montant, puis sur le deuxième Bm7, l’arpège descendant, remontez sur le 3ème accord B°, etc..

Cela veut dire que vous ne devez pas toujours commencer par la fondamentale, et que vous devez connaître tous les arpèges en montant, en descendant, et en partant de n’importe quelle note! C’est pour cela qu’il faut travailler les arpèges en partant de la fondamentale, puis partir de la tierce, de la quinte, de la septième…

 

3 bonnes raisons de faire ce travail d’arpèges:

  • jouer juste dans les accords : puisque les arpèges sont les mêmes notes que celles de l’accord, on est sûr de ne pas se tromper et on ne fait pas de « fausse note »!
  • entendre la grille : en connaissant les arpèges, on apprend la grille d’oreille comme on mémoriserait une mélodie. Du coup, on est beaucoup plus à l’aise pour improviser dessus!
  • se créer des automatismes dans les doigts : en effet la plupart des phrases de jazz sont faites à partir d’arpèges et de gammes

Ces exercices d’arpèges peuvent paraître un peu pénibles et astreignants, mais leur utilité pour développer le langage est inestimable. Ecoutez des improvisations de vos solistes préférés, et essayez d’analyser un peu le contenu de ces solos. Vous entendrez très probablement des gammes, des phrases typiques de jazz ou jazz manouche suivant le style, et surtout, beaucoup d’arpèges!!

Petite parenthèse: vous pouvez même relever les chorus et les écrire si cela vous aide à analyser les phrases: en effet, si pour intégrer les phrases dans le jeu improvisé il me paraît plus utile de relever un solo d’oreille comme je l’explique dans mon article sur le relevé en 5 questions-réponses, pour l’analyse des phrases et pour comprendre ce qui se passe dans le solo il est très utile d’avoir la partition pour visualiser le chorus dans son ensemble et pour voir apparaître les détails de son contenu.

 

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux!!

 

Ci-dessous, j’ai créé une fiche récapitulative de cet article! J’ai également rajouté une nouvelle fiche récapitulative sur la page de l’autre article COMMENT ABORDER UNE GRILLE D’ACCORDS.

Ces deux fiches sont complémentaires, comme le sont les deux articles! Voici le résumé de celui-ci à télécharger:

Laisser un commentaire